possible1

Assumer ses rondeurs ? oui , c’est possible !

Pourquoi vivre avec ses rondeurs ne serait pas possible ?

Parce que personne ne vous acceptera comme vous êtes ?
Peu de femmes prennent cette décision ? La pression trop forte de l’extérieur vous empêche de le faire ? Cette liste de freins n’est pas exhaustive, on peut encore l’allonger. Nous n’allons pas vous raconter d’histoire, plusieurs obstacles vont se manifester.
Car prendre la décision d’assumer ses rondeurs peut-être aussi difficile que de choisir de suivre un régime.

Alors tout de suite vous allez dire mais que sommes-nous en train de vous raconter ?
Quand vous y réfléchissez c’est tout à fait logique. Les étapes par lesquelles nous sommes passées et peut être celles que vous traversez le démontre.

Nous avons pratiqué l’activité du régime amaigrissant pendant 30 ans. Lorsque nous savons un tantinet soi peu comment le cerveau fonctionne, il est évident qu’il est en quelque sorte conditionné. Mais pendant que nous étions dans ce processus qui s’est étalé sur des années, nous n’avions pas conscience que notre mental était conditionné au leurre. A l’illusion que nous allons atteindre une taille qui pour notre métabolisme n’était pas réaliste.

Pendant les périodes hors régime, nous étions en manque de lui, en demande de cette pratique qui entretenait l’utopie qui pour le coup, en était bien une.

C’est exactement comme ce joueur de casino, qui croit toujours qu’il va gagner le gros lot, il mise tous les mois son salaire, sans jamais que la chance ne lui sourit. Seulement le cerveau est addict à cette illusion du « gros lot », et le joueur à un besoin incontrôlable de jouer.

Au moins dans le jeu il peut y avoir le paramètre « chance », mais pas dans la recherche de l’amaigrissement, il y a là une réalité qu’il faut prendre en compte point final.

Et puis après des années infructueuses, le bons sens, le réalisme ont commencé a modifié notre jugement. Nous avions constaté que lorsque nous n’étions pas en train de suivre un régime, notre poids avec ses rondeurs restait plus ou moins stable. Notre corps restait dynamique, nous n’avions pas de problème particulier de santé, nous n’étions pas gênées pour effectuer nos exercices physiques. A l’inverse pendant les périodes de diète, fatigue, nonchalance, insomnie et nervosité étaient notre lot quotidien.

Nous en sommes venues à la conclusion qu’il fallait peut-être arrêter les frais. En cohérence avec notre nouvelle philosophie nous avons décidé d’arrêter les régimes sur une longue période.

Au début deux grands obstacles à surmonter se sont mis sur notre chemin :

  • La résistance de notre mental à notre volonté de le déprogrammer face à son l’addiction : l’illusion d’atteindre le poids de nos rêves, entretenue par nos divers régimes.
  • Le jugement de notre entourage qui lui aussi est en quelque sorte conditionné par les images qu’il reçoit en permanence

Et c’est là que nous avons tenu le cap, que le cerveau a commencé à lâcher prise et que l’entourage s’est mis peu à peu à s’habituer à l’idée, que nous composons désormais avec nos rondeurs. L’épanouissement que cette démarche nous procure, nous prouve que vivre avec ses rondeurs c’est possible et nous pousse à continuer dans cette voix.

Bien sûr il y des astuces, des méthodes, mais ça vous le verrez si vous vous inscrivez sur notre blog.

Nous avons hâte de vous rencontrer !

Corine et Magali.