femsport1

Est-on ronde parce qu’on a le sport en horreur ?

C’est en tout cas, ce qu’on voudrait nous faire croire : Les femmes rondes le sont parce qu’elles  sont anti-sport ; Il leur suffirait de faire un peu d’exercices pour perdre ces kilos superflus, ce qui les rendrait enfin acceptables aux yeux de la Société !
Il se trouve que plusieurs articles parlent de femmes rondes qui ont la passion du sport ; vous trouverez les liens pour parcourir ces articles et écouter les vidéos sur la page 2 de ce texte.
Mais même sans cela, sérieusement ? N’est-ce-pas faire preuve de totale mauvaise foi que d’invoquer un tel argument pour justifier de l’ostracisme de la société envers les femmes rondes ? Observez les joggeurs ou les marcheurs et vous verrez quoi ? Des femmes de tous âges, tous milieu social et… toutes morphologies : des minces, des moins minces, des rondes et même des très rondes ! Que voit-on dans les salles de sport ? Dans les cours de danse ? Toutes les morphologies ! Et croyez, moi, les femmes rondes ne sont pas toutes là QUE pour perdre des kilos. Beaucoup d’entre elles sont là aussi par passion du sport, tout simplement, parce qu’elles y prennent un total plaisir.
Magali et moi avons en passion la danse, notamment la danse Africaine. J’ajouterai pour Corine, la Zumba, et pour Magali, le Gwo Ka (danse traditionnelle de la Guadeloupe) ; Lorsque nous vivons ces activités, nous sommes totalement nous ; heureuses, épanouies.
Nous faisons aussi de la marche ; Nous avons commencé, on l’avoue, pour entretenir notre corps, être en mouvement, préserver notre santé ; Mais aujourd’hui, nous continuons simplement parce que ça nous plait, par simple plaisir. Est-ce que ça nous fait perdre du poids ? Non ; est-ce que ça nous permet de nous maintenir, d’acquérir plus de souffle et d’endurance ? Oui et ce bénéfice-là surpasse tous les autres.
Alors, nous l’avions dit dans notre premier article « Pourquoi ce blog sur les femmes rondes », être ronde et happy, suppose d’être en bonne santé, c’est évident .Nous prônons une rondeur assumée, oui, mais aussi responsable et consciente de l’importance de prendre soin de soi.