Actress Oprah Winfrey, a cast member of the film "Lee Daniels' The Butler", poses at the film's premiere in Los Angeles August 12, 2013. REUTERS/Fred Prouser (UNITED STATES - Tags: ENTERTAINMENT) - RTX12J98

Ronde et célèbre, elle réussit tout ce qu’elle entreprend !

Oprah WINFREY. La première fois que mon attention a été attirée par cette personnalité exceptionnelle, c’était en 1988. Son émission, déjà très populaire, avait fait le buzz (comme on dirait aujourd’hui) parce qu’elle avait débarqué sur le plateau de son émission en tirant un caddie de graisse. Ce caddie représentait l’équivalent des kilos qu’elle venait de perdre après un régime pour lequel, comme à son habitude, elle avait pris son public à témoin.

C’était déjà, à l’époque, une animatrice de talk show charismatique et extrêmement célèbre, mais il a fallu que son coup d’éclat concerne un sujet qui était l’une de mes obsessions pour que je m’intéresse à elle !

Mon intérêt pour elle, à l’époque était double : Elle était prise dans cette spirale infernale du yoyo et, lorsqu’elle prenait du poids, et que j’étais moi aussi dans une phase de reprise, je me consolais en me disant que, si même Oprah n’y arrive pas, ce n’est pas une simple mortelle comme moi qui y parviendrait. Quand elle entamait un nouveau régime, je me disais que, quand même, il y a bien des gens qui y arrivent ! Et si Oprah essaie telle nouvelle méthode, c’est qu’il s’agit d’une méthode gagnante.

Un parcours exceptionnel

Puis, il y a quelques années, je me suis intéressée à elle autrement. En 2011, au moment où elle annonçait la fin de son talk show télévisé , j’ai lu de nombreux articles sur son incroyable parcours, sur la manière dont elle avait d’une certaine façon révolutionné les talk show Américains en instaurant une réelle proximité avec son public, sur ses œuvres philanthropiques et le fait qu’elle était extrêmement généreuse en donnant une partie de sa fortune pour diverses œuvres ou universités.

A ce moment-là, je me suis mise à admirer la femme inspirante qu’elle est : son but, qu’elle répète à longueur d’émissions et qui est d’aider les gens à vivre la vie pour laquelle ils sont faits est l’un des plus beaux qui soit.

Mais toujours, en toile de fond, apparait son combat contre ces kilos en trop dont elle ne parvenait pas à se débarrasser. J’avais alors l’impression d’avoir une alliée. Et quelle alliée ! Qui pouvait dire, face à cette femme au destin extraordinaire et qui a atteint les objectifs de vie qu’elle s’était fixée les uns après les autres, qu’elle manquait de volonté ? J’avais tellement entendu cette phrase « maigrir, c’est une question de volonté » ! Oprah était alors ma consolation, la preuve que, si c’était réellement une question de volonté, elle n’aurait jamais dépassé les 55 kgs !

Elle me fit rire aussi : un jour, où elle répondait à une interview dans un célèbre magazine féminin, on lui présenta des photos à commenter ; vint une photo où elle était toute mince, la taille sanglée dans une large ceinture : elle éclata de rire à la vue de cette photo et son commentaire fut quelque chose comme : « j’ai dû faire ce poids environ 5mn ! » ! J’éclatai de rire à mon tour et cette simple phrase me fit un bien fou ! Une personne de sa qualité qui avait vécu la même chose que moi ! Quelle consolation !

Enfin, dans l’une de ses récentes interviews, elle parlait du fait qu’elle avait fini par faire la paix avec son corps. Qu’elle avait enfin admis qu’elle n’aurait jamais le corps de Diana Ross dont elle avait tant rêvé, et que c’était très bien ainsi ! Elle expliquait pourquoi, et je me retrouvai dans chaque mot qu’elle prononça. Encore une fois !

Alors oui, cette femme est l’une des personnes qui m’a le plus inspirée, comme elle a inspiré des centaines de milliers de personnes hommes et femmes confondus pendant sa longue carrière qui dure encore. Elle est aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur, et ce, malgré qu’elle ne fasse pas une taille 36 !

I love you, Oprah !

Corine.