LA CULPABILITÉ, FOSSOYEUSE DE POSSIBILITÉS

Je participais tout à l’heure au TEDx de Pointe-à pitre. Une après -midi de 5H absolument délicieuse. L’une des intervenantes, Gilda Gonfier, auteure, poétesse, et grande amatrice de contes, faisait partie de la prestigieuse brochette des intervenants. Dans son allocution, elle nous a offert un conte, de sa création, dont la morale finale se résumait à : Tout est possible. Nous devons nous ouvrir à toutes les possibilités.. C’est alors que, comme souvent, à partir d’un mot, mon esprit, vagabond et indiscipliné,  a pris la tangente .Vers mon sujet de prédilection, cela ne surprendra personne : les femmes rondes. J’ai pensé au mal qui leur est fait par la stigmatisation. Les montrer du doigt en leur assenant que leur surpoids n’est que la preuve de leur manque de volonté les enferme dans une culpabilité qui n’a rien de productif. Se culpabiliser, se diminuer, n’a jamais aidé qui que ce soit à s’ouvrir à ses talents, à explorer ses possibilités. Nombreuses sont celles qui, au contraire, se renferment, acceptent cette définition réduite et inexacte d’elles-mêmes et, à partir de là, créent leur réalité, conforme à ce miroir déformant. C’est grave et navrant. Qui en ressort vainqueur ? Personne ! et surtout pas la Société. Au contraire, en réduisant à néant l’estime d’elles-mêmes de ces personnes, elle se prive de leurs talents. Des talents qui, souvent, ne seront jamais déployés, parce que fauchés par ce sentiment de culpabilité distillé en elles de 1000 manières. Aucune Société ne peut s’offrir le luxe de se priver des talents des personnes dont elle est constituée.

Nous sommes alors tous perdants. C’est pour ça que je suis tellement reconnaissante envers toutes ces activistes, bloggeuses et activistes du mouvement Body positive qui, de plus en plus, refusent d’être mises dans des cages, stigmatisées . ( Voir la vidéo ci-dessous , de femmes rondes qui ont cru en leurs rêves) . Elles revendiquent leur droit à être elles-mêmes, à vivre leurs rêves, à explorer leurs innombrables possibilités. Ce faisant, elles donnent aux plus jeunes, et même à d’autres plus âgées, de nouveaux exemples .Elles les ouvrent à d’autres possibilités. Et pour ça, nous devrions leur en être tous reconnaissants car nous en bénéficieront tous.

Dites-moi, dans les commentaires ci-dessous si vos rondeurs ont été un frein à la réalisation de vos rêves.

Corine.

 

Une réflexion au sujet de « LA CULPABILITÉ, FOSSOYEUSE DE POSSIBILITÉS »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *