RONDEURS vs SANTE

Parmi la pléthore de blogueuses rondes, fers de lance du mouvement des « body activists » en France, il y en a une dont je suis le parcours de loin en loin depuis quelques temps , et pour laquelle j’ai eu, immédiatement, un élan de sympathie : peut-être à cause de nos origines Béninoises communes, ou tout simplement parce que j’ai décelé chez elle, dès le départ, une sincérité, une fêlure peut être qui trouvait en moi un écho . Son nom : Gaëlle Prudencio .

Si je vous parle d’elle aujourd’hui, c’est parce que, récemment, elle a pris une décision que j’ai trouvée extrêmement courageuse : celle d’arrêter les différents blogs dont elle était l’auteur , au risque de se fermer une partie de sa communauté d’assidues et d’admiratrices qui l’a suivaient depuis des années (Gaëlle est effectivement l’une des précurseuses dans le domaine du blogging ayant pour cible les femmes rondes en France) . Cette décision, liée à sa quête d’authenticité, à sa vérité, l’a amenée à créer un site unique qui, pour la première fois, revêt son véritable nom : Gaëlle Prudencio.

Dans les premiers articles, elle raconte son parcours, sa quête d’identité, et explique que l’une des raisons de ce virage est dû au fait qu’elle est à un stade de sa vie où elle a décidé de prendre en compte une donnée primordiale : SA SANTE.

Et là, je me suis sentie en accord parfait avec elle . Je défends le droit à la diversité des silhouettes, je clame que le diktat de certains médias pour nous culpabiliser lorsque nous n’avons pas une silhouette filiforme est surtout sous tendue par les sommes colossales en jeu dans l’industrie des régimes; j’estime que cette volonté de soumettre les femmes par ce biais n’est que l’une des nombreuses armes utilisées contre elles . Je reconnais cependant ceci : Benoîte Groult , récemment disparue, disait dans « ainsi soit-elle »: « Nos publicités à nous, n’ont qu’un but: nous rendre conformes à l’image du désir masculin ». Et nombre de femmes se soumettent d’elles même à ce diktat , torturent leur corps pour se couler dans ce moule.

Moi, je n’ai qu’une limite, et une seule dans ma plaidoirie pour un corps libéré de ces diktats : et cette limite, c’est la santé.

Se sentir bien dans son corps, quelle que soit sa silhouette, oui . Mais aimer son corps, veut aussi dire prendre soin de lui, le nourrir de la meilleure des façons, l’exercer, le traiter en ami, non en ennemi ou en subalterne.

Je me reconnais donc une communauté de pensée avec Gaëlle . Cette femme , incroyablement stylée a libérée bien des rondes de leurs complexes en les aidant à mieux se mettre en valeur .

Savoir aujourd’hui qu’elle va, à son corps défendant, en entrainer plus d’une encore plus loin vers l’amour de soi m’a inspiré cet article . J’applaudis des deux mains et lui dis encore : BRAVO Gaëlle !

De la part d’une admiratrice,

Corine.

Pour suivre Gaëlle, vous pouvez la retrouver sur son site :

http://gaelleprudencio.com

http://gaelleprudencio.com/2016/07/13/nike-zalando-sport-grande-taille/

 

Sans titre

 

Sans titre2

 

 

 

3 réflexions au sujet de « RONDEURS vs SANTE »

  1. Mag dit :

    Bonjour Corine,

    Oui en effet j’ai vu récemment un article de Gaëlle Prudencio sur son nouveau blog. Elle a tout à fait raison : rondeurs oui, mais, elles doivent rimer avec « santé », c’est évident.

    A bientôt.

  2. Wahoo merci pour ton texte. Cela me touche énormément. Le chemin vers l’acceptation de soi peut prendre divers directions. Pour ma part, prendre soin de moi, depuis l’intérieur est l’étape suivante. Je suis ravie d’avoir réussi à te toucher aussi sur ce chemin là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *